Robert Martin

Flic guérisseur

« Tu devrais écrire ton histoire ! » lui a-t-on maintes fois répété. Il faut dire que la vie du commandant de police Robert Martin sort de l’ordinaire : enquêtes médiatisées et soins mystérieux alternent dans un monde où tout semble possible.

Présentation

Comment un chef de cabinet de la Police nationale évoluant dans un contexte rationnel, et parfois violent, peut-il dans le même temps prodiguer avec douceur des soins énergétiques salvateurs – dont lui-même ne peut expliquer le fonctionnement ?

Doté d’un magnétisme qui prouve chaque jour son efficacité, Robert Martin dispose de plusieurs capacités extrasensorielles, dont une forme de médiumnité qui l’a accompagné tout au long de sa carrière « d’enquêteur d’élite et de thérapeute de choc* ».

 

L’auteur

Né de père inconnu et entré dans la police par la petite porte, Robert Martin a gravi tous les échelons au sein du 36 quai des Orfèvres, où il a été affecté à la Brigade de répression du banditisme (BRB), à la Brigade de recherche et d’intervention (BRI), à la Section antiterroriste de la brigade criminelle (SAT), puis au Service de protection des hautes personnalités. De 1980 à 2008, le commandant de police Robert Martin, alias Bob, a participé durant sa carrière à de nombreuses enquêtes retentissantes : Gang des postiches, affaire Guy Georges, attentat de Port-Royal, affaire Merah, Gang des barbares, affaire Lady Di…

Ce flic hors du commun, décoré de la Médaille d’honneur de la Police nationale, de l’Ordre national du mérite et de la Légion d’honneur, a terminé sa carrière au poste de chef de cabinet du directeur général de la Police nationale.

N’ayant jamais cessé de soigner, c’est tout naturellement qu’à l’âge de la retraite il a ouvert un cabinet à Paris, où il exerce en tant que thérapeute.

Sa devise : « Servir et guérir ».

 

Ils en parlent

Didier Van Cauwelaert, Prix Goncourt

Le Nouveau dictionnaire de l’impossible, Éditions Plon

*Enquêteur d’élite et thérapeute de choc, le commandant Robert Martin est l’un des guérisseurs les plus performants que je connaisse. 
Frédéric Péchenard

Ancien directeur général de la Police nationale

Un homme sensible, intègre et sans peur. Tout ce qui est écrit dans ce livre est vrai.