Marie de la Tour

Marie de la Tour est artiste, chanteuse et guérisseuse. Elle a grandi à Levallois sur une péniche, et a fréquenté des établissements privés catholiques dans le XVIe et le XVIIe arrondissement de Paris, avant d’obtenir son diplôme de journalisme.

Adolescente, elle se bat entre la dépression, les séjours en clinique psychiatrique et un milieu social où elle ne trouve pas sa place. Son rêve, c’est la musique. Elle fait d’ailleurs partie du Jeune Chœur d’Île de France et voue une véritable passion pour le chant et la musique sacrée, notamment composée par Mozart. Mais elle se sent mal dans sa peau. Après plusieurs tentatives de suicide, elle est diagnostiquée bipolaire. Les psychiatres lui expliquent qu’elle devra prendre un traitement toute sa vie. Elle a alors 17 ans.

Quelques années plus tard, son stage de fin d’études l’emmène en Inde. Lors de ce voyage choc, elle découvre le bouddhisme tibétain enseigné par sa Sainteté le Dalaï-Lama, la méditation avec le docteur Jacques Vigne ainsi que le yoga Sivananda. À travers ses pérégrinations au pays de l’illumination, elle plonge dans un univers spirituel qu’elle ne soupçonnait pas. Étrangement, cet inconnu lui semble tout à fait familier. Les psalmodies des moines, le chant du OM, la récitation des mantras et les visualisations… Cette (re)connexion va bouleverser tout son monde et lui permettre de sortir de la camisole chimique des médicaments. Petit à petit, elle renoue avec son rêve d’enfant : chanter.

Aujourd’hui, elle vit dans le Finistère avec son mari, musicien également, et leurs deux enfants. Elle transmet son amour de la musique à travers des performances diverses, des soins sonores et des cours de chant.

 

Ils en parlent

 

Inexploré

À propos de : De l'hôpital Sainte-Anne aux rives du Gange

Avec humour et humanité, Marie de la Tour nous montre sa voie sans ambages, parfois vraiment au coeur de ce qu’elle vit. Un beau parcours inspirant.